S'inscrire à la newsletter
 consulter les newsletters


Accueillez une œuvre d'art à la maison, au bureau ou à l'école, pour découvrir autrement la création contemporaine. Choisissez, partagez et expérimentez !

CARTE BLANCHE A GAETAN DOREMUS

Diplômé de l’atelier d’illustration de l’Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg, Gaëtan Dorémus a commencé à travailler pour la presse (Astrapi, Le Monde, Politis, Libération…) avant de se recentrer sur l'édition jeunesse. Il a publié une trentaine d’ouvrages  (Tout doux, Ici,  Rhino des villes…)  dont la moitié en tant qu’auteur-illustrateur et pour la plupart édités aux éditions du Rouergue, Autrement et le Seuil Jeunesse. Ce qui l’intéresse dans son métier, c’est la dimension narrative des images et c’est par le dessin qu’il arrive aux histoires. Dans son univers très graphique, coloré et poétique, Gaëtan Dorémus joue souvent sur la transformation, la métamorphose, l’illusion et le point de vue. « Comment les gens font pour s’entendre » est une question qui l’intéresse particulièrement et qu’il aime aborder par des moyens détournés et imaginaires. Créateur prolixe, Gaëtan Dorémus collabore à de nombreux autres projets destinés aux adultes : livres sans textes, participation à la revue d’art contemporain Livraison, résidences d’artiste…
Originaire du Nord, il vit et travaille actuellement à Die, au pied du Vercors.

Invité pour le festival « Histoire d’en Lire » à Hellemmes, l'artiste, investit l’inventaire en avril pour présenter un autre aspect de son travail. Il présente ses micro-récits écrits et dessinés à la craie qui mettent en scène des habitants des grandes villes et interrogent avec humour la nostalgie, le regard des autres, la solitude, le déterminisme social, la vitesse...

Exposition visible les mardis de 16h à 20h du 2 avril au 21 mai 2019 avec ouverture le dimanche 7 avril de 14h30 à 19h.

Dimanche 7 avril de 14h30 à 19h, le public est invité à expérimenter l’univers artistique de Gaëtan Doremus avec la plasticienne Marjorie Dublicq. Dans l’esprit des livres Rhino des villes et Ici, Marjorie vous initiera au crayonnage à la craie et à la gravure. Atelier pour parents et enfants à partir de 4 ans.

Entrée libre au 144 rue Faidherbe 59260 Hellemmes

Ci-dessus : photographie d'un micro-récit écrit et dessiné à la craie dans son contexte urbain, tirée du livre Ici de Gaëtan Dorémus

 

 

 

EN PISTE AVEC MATISSE !

En partenariat avec le musée départemental Matisse au Cateau-Cambrésis et dans la continuité de l'exposition présentée dernièrement au Palais des Beaux-Arts de Lille, l'inventaire propose exceptionnellement au prêt 20 planches du livre Jazz, issues d’une édition en fac-similé, publiée en 2013 par les Editions de la Martinière et confiée temporairement par le musée.

Présenté comme le livre de peintres le plus abouti, Jazz est la première œuvre complète conçue en papiers gouachés et découpés d'Henri Matisse. Commencé en 1942, le livre sera publié en 1947 grâce à la collaboration et l'obstination du critique d’art et éditeur Tériade, ami de l’artiste. Reprenant la même palette que pour ses peintures à l’huile, Matisse découpe dans le vif des aplats de couleur, faisant surgir simultanément la forme et la couleur ce qui lui permet de dépasser l’éternel conflit du dessin et de la couleur. Les 20 planches du livre, exécutées au pochoir d’après les collages et découpages de Matisse et accompagnées de ses réflexions manuscrites calligraphiées, offrent tout un répertoire de  formes spécifiques telles que les étoiles à points multiples, les feuilles, les algues aux profondes découpes qui reviendront comme un leitmotiv dans de nombreuses autres œuvres que Matisse déclinera tour à tour en tapisseries, vitraux, mosaïques, vêtements liturgiques…
Ce livre est un témoignage émouvant de ses pensées, Matisse y dévoile le monde de la piste et du music-hall, les souvenirs de ses voyages, ses idées sur le dessin, Dieu, l’amour, le bonheur et sa quête de liberté qui aura guidé toute sa carrière. Le titre Jazz évoque cette liberté de création, l’éclat des accords et des couleurs et cette joie de vivre qu’il affectionne, comme un rempart à la seconde guerre mondiale, période où s’est élaboré le livre. Jazz rend aussi un hommage aux soldats américains qui ont apporté la liberté et cette musique. L’invention des papiers gouachés découpés est l’aboutissement de toute une vie de travail. En explorant les multiples possibilités offertes par la composition, les formes et les couleurs, Matisse révolutionne le monde de l’art.

Visuel ci-dessus : Icare, planche N° VIII du livre illustré Jazz conçu par Henri Matisse, publié en 1947 par Tériade éditeur. La présente reproduction est issue d’une édition en fac-similé publiée en 2013 par les Editions de la Martinière. © Succession H. Matisse

L'exposition " En piste avec Matisse " était visible du dimanche 10 février au mardi 5 mars 2019.

A l’occasion de cet hommage, le dimanche 10 février 2019, l’inventaire avait choisi de mettre en lumière deux artistes de la collection, pour lesquels les œuvres de Matisse ont eu une résonnance particulière dans leur pratique.

- Rencontre avec les artistes, Bernard Bouton et Jean-Charles Farey,  pour un échange autour de leurs œuvres en écho au travail de Matisse.

- Atelier « papiers gouachés découpés » pour parents et enfants (à partir de 5 ans) avec Jean-Charles Farey. Accès libre sans inscription, sous réserve de s’acquitter d’un droit de participation de 1€ annuel pour les personnes qui ne sont pas adhérentes à l’artothèque.

 

Rencontre avec Bernard Bouton

« Bien que jouant dans les arènes de Cimiez à Nice non loin de l’hôtel Regina où résidait Henri Matisse, ce nom n’évoquait rien pour le collégien que j’étais jusqu’au jour où l’on me fit visiter la chapelle du Rosaire à Vence conçue par Matisse.
Je fus ébloui et enchanté. Mon coeur de jeune garçon ressenti une sorte de révélation : c’est ce que je veux faire ! Devenir comme lui un artiste et m’exprimer sur différents supports avec différentes techniques !
Cette rencontre avec les œuvres de Matisse marque le début de ma vocation. Après cette visite, j'ai commencé à faire au pinceau et à l’encre de Chine des « petits Matisse ».
Je me rends compte dans ma démarche artistique de ce que je dois à cet artiste : l’habitude de travailler d’après modèle, le trait noir, la couleur pure, la découpe et le collage que l’on peut retrouver notamment dans mes livres/objets, que j'aurai l'occasion de présenter à l'inventaire. » 
Bernard Bouton

 

 

Rencontre avec Jean-Charles Farey

« Quand j'ai découvert Matisse, c'était avec ses peintures des années 1904-2017. Les variations lumineuses aux formes simples m'ont fasciné. Les motifs quotidiens - légumes et fruits en tête, mais aussi arabesques textiles et souvenirs des Suds - sont pris eux aussi par une danse qui invite à voyager dans les images.
Apprendre avec Matisse à poser un citron sur un coin de nappe pour les observer jouer ensemble, c'est découvrir comment être à la fois présent et ailleurs ».
Jean-Charles Farey

 

 

 

 

 

 

 

EXPOSITION PULVERE PALMA

Dans son travail qui mêle dessins, photographies, installations et films d’animation, Jérôme Progin affectionne la suie et tout autre élément dérivé du feu et de la calcination pour construire des images, des empreintes mentales, des masques du réel. C'est avec minutie et habileté qu'il se sert du potentiel à la fois graphique et symbolique de cette matière noire, par nature éphémère et fragile. Son caractère aléatoire l’ouvre vers d’autres champs d’expérimentation plastique.  Certains objets, tels que tables, outils, assiettes, allumettes, arbres, etc. deviennent ainsi des supports de projection ou de réalisation de dessins dans lesquels le motif se mêle aux figures représentées.

Son univers visuel prend souvent naissance dans des souvenirs réels ou fantasmés, une histoire opaque à reconquérir qui tente de s’inscrire dans un présent incertain et indeterminé.

Bienvenue Dimanche 9 décembre 2018 de 14h30 à 19h pour découvrir l’univers de l’artiste et profiter de sa présence de 15h00 à 17h00.

Exposition visible également  le dimanche 13 janvier 2019 de 14h30 à 19h et tous les mardis jusqu'au 29 janvier 2019 de 16h à 20h. (à l'exception des mardis 25 décembre 2018 et 1er janvier 2019)

Entrée libre au 144 rue Faidherbe – 59260 Hellemmes

Visuel ci-dessus : Jérôme Progin, Forêt II, dessin au noir de fumée, 2011

 

 

 

 

DANS TA PEAU

Dans un aller/retour quotidien entre l’hôpital d’Argentan et à la Maison de la dentelle, les photographies et gravures de Marie-Noëlle Deverre établissent des passerelles entre les corps soignés et les délicats ouvrages conservées au musée. Ce travail a fait l’objet d’une exposition intitulée À col ouvert, présentée à l’Hôpital puis à la Maison des dentelles d’Argentan en 2017.

Fascinée par tout ce qui rappelle les mues, les carapaces et les coquilles, l’artiste explore les relations du corps à l’enveloppe en proposant au public  (patients, soignants et visiteurs) de se parer de sculptures-portables réalisées en gaze de métal cousu et cure-pipe.  Dans ce même esprit, qui fait la part belle au jeu et à l’interaction, elle invite le public (collectionneur ou emprunteur) à venir s'emparer de morceaux d'estampes pour constituer un puzzle aléatoire.

Formée aux Beaux-Arts de Caen et aux Université de Valenciennes et Rennes, La démarche artistique de Marie-Noëlle Deverre s’exprime au travers de multiples médiums : dessins, gravures, installations, performances, sculptures textiles... L’artiste se plait également à collaborer avec de nombreuses disciplines telles que la danse, la musique et la vidéo.

Exposition visible à compter du dimanche 11 novembre 2018 de 14h30 à 19h puis en fonction des oeuvres empruntées jusqu'au mardi 4 décembre 2018 !

Dimanche 11 novembre 2018 de 14h30 à 16h30, Marie-Noëlle Deverre sera présente à l’artothèque pour rencontrer les visiteurs et partager sa démarche.

Entrée libre au 144 rue Faidherbe – 59260 Hellemmes

Ci-dessus : Marie-Noëlle Deverre, Dans ta peau 1, photographie, 2017

 

 

 

 

 

 

 

PORTES OUVERTES DES ATELIERS D'ARTISTES

Dimanche 14 octobre 2018, à l’occasion des portes ouvertes des ateliers d’artistes organisées par le département du Nord, l'inventaire met à l'honneur le travail de Myriam Héquet et Danka Hojcusova, deux artistes actuellement invitées en résidence de création à Hellemmes.

Délicates et poétiques, les œuvres de ces deux plasticiennes, explorent la notion de volume. Le travail de Myriam Héquet s’articule largement autour de l’idée de réseau. Assembler et connecter divers matériaux (métal, papier, céramique, résine,  végétaux…) lui permet d’imaginer de nouvelles relations entre des espaces, qu’ils soient urbains ou végétaux. De son côté, Danka, de formation photographe, recourt actuellement au pliage et au découpage pour donner du relief à ses images afin d’explorer de nouvelles perceptions de l’espace.

Réunies, depuis le printemps dernier, au sein de la résidence de création participative Correspondances, les artistes investissent l’inventaire pour vous présenter leurs univers et recherches en cours, mais aussi leurs regards sur les quartiers explorés en interaction avec les habitants.

Bienvenue pour découvrir leur travail, échanger avec elles et participer à deux ateliers familiaux* pour petits et grands, Dimanche 14 octobre de 15h30 à 17h30 :

  • A partir de formes colorées et prolifères imaginées avec Myriam Héquet, participez à la réalisation d’une sculpture/réseau collective.
  • Autour des photographies des quartiers, réalisées par Danka Hojcusova et les habitants, composez une nouvelle carte du territoire  au moyen de transferts d’images sur toile.

*Ateliers gratuits, sans inscription, à partir de 6 ans accompagnés des parents

 

 

 

 

A SUIVRE

Patrick Drut est un artiste lillois spécialisé dans la peinture et le dessin. Il travaille à partir d’images préexistantes, qu’il recrée, transforme, réinvente  au gré de ses recherches et créations. Avec sa série de peintures Etudes pour « En reconnaissance »,  il utilise des personnages déjà présents dans ses œuvres précédentes, et les met en scène autour d’une étrange forme géométrique : ils tournent autour pour en découvrir la signification : Quelle est-elle ? A quoi sert-elle… ?  

Les œuvres de cette série réunissent questionnement philosophique et création artistique (deux disciplines que l’artiste affectionne et a, par ailleurs, longuement étudiées). Ses peintures expriment ainsi ses interrogations, comme elles en créent de nouvelles. L'artiste s’est donné pour contrainte de chercher des réponses uniquement par le geste de création, sans passer par le cérébral et la réflexion.

Devant ces œuvres, un parallèle se fait entre la position du visiteur de l’exposition et les personnages peints : le temps semble s’arrêter, tous occupés qu’ils sont à s’interroger, imaginer, ou tout simplement contempler.

Exposition visible à compter du dimanche 16 septembre 2018 de 14h30 à 19h puis en fonction des oeuvres empruntées !

Dimanche 16 septembre de 16h à 18h, Patrick Drut sera présent à l’artothèque pour rencontrer les visiteurs et partager sa démarche.

Entrée libre au 144 rue Faidherbe – 59260 Hellemmes

Ci-dessus détail de l'oeuvre de Patrick Drut, En reconnaissance, huile, 2010

 

 

 

ORANGES ENCORE EN TETE

Invité en résidence de création à l’école d’art de douai, Jean-Charles Farey a fondé son travail de recherche artistique sur les jeux d’associations d’idées entre l’observation directe de l’environnement (élément végétaux, rivière, dessins d’élèves, restes de repas) et les souvenirs d’un moment ou d’une œuvre rencontrée (souvenirs d’enfance, citations ou évocations issues de livres...). L’école d’art de Douai se situant près de la sculpture monumentale Double spirale de Kondad Loder, l’artiste a eu le loisir de la contempler quotidiennement et de s’en inspirer.

Avec la récupération de matériaux glanés dans l’école d’art (peintures délaissées, dessins d’étude, vieux pinceaux ou panneaux de liège...), l’artiste a expérimenté de multiples approches plastiques pour nourrir son approche. Ses productions de petites céramiques (creuset ou barques...) sont issues de ses essais de moulage et sur-modelages de fruits.

L’artiste s’est aussi inspiré de lectures qui lui sont revenues en tête lors de la résidence. Il continue alors l'aventure du Temple du soleil de Hergé (on retrouve fugitivement les personnages de Tintin et Milou sur certaines de ses toiles) ou les réflexions du peintre Renoir : Je fais comme un petit bouchon jeté dans l'eau et emporté par le courant ! Je me laisse aller à peindre comme cela me vient !

Exposition visible à compter du dimanche 10 juin 2018 de 14h30 à 19h. Puis les mardis jusqu’au 17 juillet 2018 de 16h à 20h.

Dimanche 10 juin de 15h30 à 17h, Jean-Charles Farey sera présent à l’artothèque pour rencontrer les visiteurs et partager sa démarche.

Entrée libre au 144 rue Faidherbe – 59260 Hellemmes

Ci-dessus oeuvre de Jean-Charles Farey, Vue sur Loder 13-04-2018, acrylique et crayons gras sur toile délaisée, trouvée dans les réserves de l’école d’art de Douai, 2018

 

 

 

PUISQUE MAI TOUT EN FLEURS DANS LES PRES NOUS RECLAME...

Collectionneur d’images, comme il se définit lui-même volontiers, l’artiste David Leleu articule son travail et ses recherches autour d’images existantes dont il s’attache à modifier la perception à travers différents procédés manuels, techniques ou mécaniques.

Ses oeuvres se lient les unes aux autres du fait qu'elles participent toutes à construire une recherche archéologique voire topographique de l'image elle-même et de la lumière. Toute l'esthétique du travail de David Leleu réside dans cet équilibre maîtrisé où matière et sujet se confondent. Les images ainsi créées par l'artiste s'éloignent et se distinguent de leur réalité première.

Exposition visible à compter du dimanche 13 mai 2018 puis en fonction des œuvres empruntées !

Entrée libre au 144 rue Faidherbe – 59260 Hellemmes de 14h30 à 19h.

Ci-contre photographie, Art floral P101, David Leleu, 2017

 

 

 

CARTE BLANCHE A CLOTILDE PERRIN


Invitée pour le Festival « Histoire d’en Lire », proposé du 6 au 18 avril 2018 à Hellemmes, l’auteure et illustratrice de livres jeunesse, Clotilde Perrin, investit l’inventaire pour présenter trois pièces inédites et partager ses coups de cœur au sein de la collection, en écho à ses créations et à son univers artistique.

Une façon de découvrir autrement le travail poétique de l’artiste, riche en couleurs, personnages hybrides, faune et flore variées, dont les œuvres dialogueront avec plusieurs gravures, dessins et photographies issus de la collection de l’inventaire.

Exposition visible le dimanche 15 avril 2018 de 14h30 à 19h et le mardi 17 avril 2018 de 16h à 20h à l’inventaire – 144 rue Faidherbe à Hellemmes


Dimanche 15 avril 2018 de 15h à 17h, l’inventaire propose un atelier volume, pliage et dessin, animé par l’artiste Danka Hojcusova.
A partir de l’histoire du « Colis Rouge », imaginée par Clotilde Perrin, donnez vie et forme à cette mystérieuse boite qui accueillera de nouvelles aventures... Atelier pour les enfants à partir de 8 ans.
Réservation obligatoire par mail à linventaire@yahoo.fr ou par téléphone au 03 20 04 88 12.

Ci-dessus détail du dessin Objets poétiques de Clotilde Perrin, 2016

 

 

 

A CHACUN SON BLASON !

En mars, le mur de l'inventaire s'empare du symbole identitaire et historique qu'est le blason. Loin d'être une représentation figée dans le temps et compréhensible uniquement par la science héraldique, il se révèle comme un support d’expression artistique à part entière. C’est ainsi qu’Emilie Breux et Jean Lain, artistes invités en résidence de création à la Chapelle d’Elocques, ont imaginé avec les habitants différents écussons autour des logements de la résidence Jacquard, engagée dans un important chantier de réhabilitation.

A leurs côtés, retrouvez plusieurs artistes de la collection, réunis au sein du projet Blazers/Blasons et découvrez leurs propositions d'armoiries tantôt burlesques, tantôt abstraites, brodées à la main ou mécaniquement... que vous pourrez à votre tour emprunter et arborer à votre veste !

 

Exposition visible à compter du dimanche 11 mars 2018, puis en fonction des oeuvres empruntées !

Entrée libre au 144 rue Faidherbe – 59260 Hellemmes de 14h30 à 19h

 

 

 

KOE / JE TE DIS

Dans ce monde où tout peut basculer subitement dans l’inhumain, Olivier Aubry s’attache à travers ses œuvres à faire l’inventaire de notre société avec humour et désespoir. L’artiste développe un répertoire de traces à la fois signifiantes et insignifiantes, qui met en tension le vide et les lignes avec une économie de moyens.

Depuis 2015, il développe plusieurs séries selon un protocole de dessin précis : ses œuvres sont réalisés d’après des « dictées » issues de descriptions orales de paysages urbains ou ruraux japonais.

Exposition visible à compter du dimanche 11 février 2018, puis en fonction des oeuvres empruntées !

Entrée libre à l'inventaire (144 rue Faidherbe, Hellemmes) le dimanche 11 février 2018 de 14h30 à 19h.

 

 

 

SO CUTE !

" Alfonse, Paul et les autres " convoque notre attirance pour les photographies « trop mignonnes » de chatons et chiots, comme autant d’images kitchs et mièvres dont les réseaux sociaux regorgent. Avec sa série " So cute ! ", il nous offre une vision tendrement ironique de ces portraits d’animaux, qu'il réinterprète avec force à l'aide de simples crayons de couleur. De quoi nous rappeler que l'humain ne cesse jamais sa quête d'affection...

Exposition visible à compter du dimanche 14 janvier 2018, puis en fonction des oeuvres empruntées !

Entrée libre à l'inventaire (144 rue Faidherbe, Hellemmes) le dimanche 14 janvier 2018 de 14h30 à 19h.

Ci-contre : Alfonse, Paul et les autres, sans titre - série so cute !, crayon de couleur sur papier, 2017

 

 

 

 



144, rue Faidherbe - 59260 Hellemmes
T. 03 20 04 88 12 - 06 63 95 46 70

Attention les visuels au sein de la collection ne sont pas libres de droit !

  INVENTAIRE  ARTOTHEQUE  HELLEMMES  LILLE  METROPOLE  NORD-PAS-DE-CALAIS @2014